Niché bien loin du tumulte parisien, le Diamant Vert, festival monté de toute pièce par trois sympathiques passionnés, rempile à la fin du mois d’aout pour sa 3ème édition.

Après avoir vu passé des artistes comme Agar Agar et Cléa Vincent l’année dernière, le Diamant Vert prend ses aises en 2017 et décide cette fois-ci d’inviter nos adorés Ambeyance, le génial Basile Di Manski, Keep Dancing Inc (les parisiens qu’il faudra suivre dans les prochains mois), The Fat Badgers, Toto et les sauvages et Turnbalism.

Programmation bien pensée, ambiance détendue, scénographie travaillée, et prix tout doux (25€ le pass 2 jours avec camping et transport), si on avait la légitimité pour désigner un prix à un festival, le Diamant Vert aurait remporté le titre du festival le plus prometteur du cru 2017 !

On a eu la chance de pouvoir discuter avec Louise, co-fondatrice du festival !

| Etes-vous à plein temps sur l’orga de l’event ? Comment faites-vous pour vous répartir les taches ?

Nous sommes tous les trois employés à plein temps dans différents domaines mais pour un projet comme le Diamant Vert nous trouvons le temps et l’énergie pour tout mener de front. Par ailleurs nous sommes soutenus par l’énergie de nos amis, membres actifs de l’association qui donnent eux aussi beaucoup de leurs temps et de leur amour à cet événement. La répartition se fait selon nos domaines de prédilection Théophile, architecte, s’occupe de la logistique et des installations d’architecture, Anna, chargée de production, s’occupe de la production du festival et du budget, moi, chargée de communication, je m’occupe de la communication et de l’image du festival.

La programmation se fait de façon collégiale selon nos coups de cœur et nos rencontres, on est très souvent sur la même longueur d’onde et nos choix se répondent bien sur scène.

L’identité visuelle du festival a été pensée par Louise (bravo !)

| Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à ceux qui souhaiterais organiser un festival ?

Le conseil premier est d’aimer ce que l’on fait après le reste suit. Aimer réunir des personnes, aimer la fête, aimer choyer ses amis… Il faut aussi s’entourer d’un équipe solide, une bande qui suivra toutes les folies et sera force de proposition. C’est vraiment la base et le ciment d’une organisation pareille.

Photo de l’édition 2016

| Votre meilleur souvenir des éditions précédentes ?

Ils sont nombreux, les premières navettes qui descendent, les sourires à l’accueil, les danses jusqu’au bout de la nuit. Mais la vraie satisfaction a été de ne voir personne avec son téléphone (il n’y a pas de réseaux) et de vrais liens se créer au bar, devant la scène ou au bord du plan d’eau. Des personnes qui n’auraient jamais bu un verre ensemble de par leurs milieux très différent se retrouvaient liés grâce au Diamant Vert.

 

 « Les valeurs du Diamant Vert sont très simples : bienveillance, amour et créativité. »

 

| Les valeurs du festival ?

Les valeurs du festival sont des valeurs très simples : bienveillance, amour et créativité.
Si la danse était une valeur elle en ferait partie aussi.

 

| Le truc en plus du Diamant Vert ?

La proposition du Diamant vert repose sur un cadre idyllique, un plan d’eau au cœur d’un cirque de montagnes, c’est le paradis. D’autant plus que sans réseaux nous jouons vraiment la carte de la déconnexion, c’est une sorte de retour en arrière dans les plus belles années hippies. A cette belle nature s’ajoute les installations architecturales et les œuvres d’artistes. Le tout créer une bulle de créativité qui embarque immédiatement les festivaliers.

Le joli camping du Diamant Vert

| L’artiste que vous adoreriez inviter ?

Nous avons tout plein d’artistes que nous adorions inviter, toute la programmation de cette année est faite de coups de cœur et d’artistes auxquels nous n’osions pas penser il y a deux ans. Cependant si un jour nous pouvions avoir des artistes comme Roy Ayers ou Orlando Julius nous serions les plus heureux, comblés à vie !

Cléa Vincent lors de son passage en 2016

| Une surprise à nous dévoiler ? 🙂

Un boisson offerte quand tu es déguisé

 

| Un dernier mot à rajouter ? Feel free ! 

Festival unique et créatif, le diamant vert propose une démarche inédite en milieu rural. Il ose l’isolement, prône le partage, la douceur et la créativité. C’est un pari de venir dans le Cantal faire de la route mais le déplacement en vaut la chandelle, demandez aux festivaliers des années précédentes c’est eux qui en parlent le mieux 🙂

 

Encore un immense merci à Louise, qui a pris le temps de répondre à nos questions ! On espère que cette rencontre vous a donné envie de réserver votre week-end, en tout cas, nous on y sera. On a même mis de côté quelques invitations pour les plus radins d’entre vous <3

 

Crédit photo: Jabjah Prod
~ Le Diamant Vert 
~ 18 et 19 août 2017 ~ 
Teissière-les-Bouliès (15) ~
~  Ticket 1J : 15€ / Pass 2J : 25,5€ ~