Pop française faussement modeste ~

| Biographie

Pour les stars qui se pavanent sur les collines d’Hollywood, le dernier album de Ricky pourrait paraitre effectivement modeste. Pour nous, si peu habitué à la célébrité et aux paillettes, ce tout nouvel opus aurait plutôt pu s’appeler, modestement, le merveilleux album.

Homme de l’ombre pour Melody’s Echo Chamber ou de la néo pop-star française Juliette Armanet pour ne citer qu’eux, le batteur-chanteur Stéphane Bellity, a enfin pu réaliser son disque a lui tout seul. Enfin tout seul pas vraiment, car après avoir rendus des services à tous ses petits potes, voilà qu’ils ont tous accepté de lui rendre la pareille. La Féline et Bertrand Burgalat (en invités sur deux morceaux), Mehdi Zannad (aux arrangements de cordes), le collectif La Souterraine, ses musiciens de scène Vincent Mougel, Théodora Delilez et Mathilde Vrecht, mais aussi Yann Arnaud au mixage (Air, Sebastien Schuller, Syd Matters, Cocoon), Quentin Gauvin et enfin Chab et Philip Shaw Bova (Andy Shauf) au mastering, ont tous su donner à cet album, un goût particulièrement nouveau et authentique.

 


Ricky Hollywood ~ Le modeste album ~ Sortie le 29 mai.

 

Véritable balade popesque, naïve, douceureuse et parfois rigolote, les morceaux de ce tout premier opus, pourtant tous différents, s’enchaînent à merveille. Musicalement, on sent que Ricky a du bagage et réussi à faire de ses modestes chansons de bien jolies constructions pop, truffées de synthés évidemment vintage et de rythmiques addictives. A l’arrivée aucun tube qui ne se détache (malgré le léger crush pour « Prie pour moi »), mais un album et un talent à savourer en un seul trait sur la route de retour des vacances, le coeur chargé de souvenirs et d’émotions.

Vous avez là le dernier véritable coup de coeur de la rédac de ces derniers mois. Ricky Hollywood, un artiste à prendre bien plus au sérieux qu’il n’y parait.

Facebook  ~  Youtube  ~  Ricky Hollywood (label)
Crédit Photo : Arthur Soubranne

| Nos morceaux préférés

| Prochaines dates

Le 28 juin au Point Ephémère pour 6 petits euros